informatique-article
1

Suivre des formations en numérique : quelles sont les perspectives d’avenir ?

En 2014, l’enquête de ManpowerGroup a révélé que la France avait des difficultés à trouver du personnel qualifié dans les métiers du numérique. Aujourd’hui très recherché, le personnel dans l’informatique est un métier d’avenir qui présente bien des perspectives.

Plus de postes à pouvoir

L’analyse de l’évolution de l’emploi dans le secteur de l’IT a révélé que d’ici l’année 2022, il y aura plus de 190.000 postes à pourvoir. Les analystes big data, les spécialistes de la réalité virtuelle, les experts en migration cloud, les développeurs web, les webdesigners, les community manager, les référenceurs, etc. seront toujours très recherchés dans les années à venir. Mais en tout cas pour l’instant, la France présente une pénurie de personnel qualifié dans le numérique. Mais la bonne nouvelle, c’est que les jeunes sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les formations du numérique. Pour améliorer les formations, beaucoup pensent qu’il faut plus de cours tournés vers la pratique et plus d’intervenants du monde de l’entreprise. Il faudrait également davantage de travaux de projet.

Le métier d’ingénieur en informatique

Chez les ingénieurs en informatique spécialisés dans la réseautique, l’intelligence artificielle et les logiciels, le taux de chômage n’est qu’autour de 5%. Dans les autres métiers de l’informatique, il est de 8%. Les débutants dans ce secteur gagnent dans les 3.200 euros. En fin de carrière, ils gagnent plus de 6.300 euros. Une bonne raison de s’inscrire au sein de l’école Ingésup dans le campus Ynov à Bordeaux pour devenir expert dans le métier d’ingénieur en informatique.

Le métier de référenceur

Dans ce secteur, les perspectives d’embauches sont vraiment élevées. Dans les années à venir, le référenceur devra avoir une double compétence technique et marketing. En début de carrière, un référenceur peut gagner dans les 2.000 euros. En fin de carrière, il peut espérer gagner plus de 4.100 euros.

Le métier de webmaster

Devant avoir des compétences techniques, mais aussi rédactionnelles, les webmasters gagnent un salaire d’environ 1.500 euros. Au fil des années, ce salaire peut augmenter vers les 2.200 euros. Bien évidemment, tout dépend de l’entreprise employeur.

Le métier de webdesigner

Chargé de réaliser l’identité visuelle, les éléments graphiques d’un site, le webdesigner sera encore très recherché dans les années à venir. Au début de sa carrière, ce professionnel gagnera dans les 2.000 euros. Selon son expérience dans la société, il peut gagner plus de 4.000 euros.

Celine

One Comment

  1. La demande est toujours très élevée au niveau des métiers du numérique. La formation va permettre de renforcer des points sur lesquels notre connaissance n’est pas suffisante pour présenter un profil complet. Il faut voir la formation comme un investissement sur le long terme. Dans les métiers du numérique, la formation peut clairement vous faire changer de statut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *