creation-societe
1

Quelles formalités suite à la création de son entreprise?

Pour créer une entreprise, établir un dossier de création et le déposer ne constituent qu’une partie des formalités à remplir. Une fois ces premières étapes franchies, les jeunes entrepreneurs se retrouvent confrontés à de nouvelles formalités toutes aussi importantes.

Pour vous aider à y voir plus clair et à vous repérer dans le travail à effectuer, je vous liste ces formalités par lesquelles vous devrez obligatoirement passer après le dépôt de votre dossier.

Les quatre premières formalités

Je vous suggère avant tout de remplir les quatre formalités suivantes pour vous débarrasser des petites épines qui vous empêcheront de vous concentrer sur des éléments plus importants :

  • Faites enregistrer vos statuts aux impôts
  • Déposer une déclaration d’insaisissabilité
  • Pensez à débloquer vos fonds bancaires et ouvrez le compte de votre entreprise
  • Faites savoir à La Poste que vous avez créé une entreprise

Si ces étapes n’ont pas l’air de grand-chose, il est toujours préférable de les exécuter au plus tôt. Cela vous évitera d’abord de verser des larmes inutiles sur le temps perdu par la suite, puis de faire des allers-retours constants pour des prunes.

Les trois formalités administratives essentielles

Viennent ensuite trois formalités qui doivent nécessairement être remplies lorsque vous débuterez votre activité :

  • Indiquer le maintien de l’ARE auprès du Pôle Emploi
  • Déposer un dossier pour solliciter un ACCRE
  • Réclamer le versement du capital ACCRE

Ces trois formalités nécessitent une période d’attente. Un calvaire qui vous fera vous arracher les cheveux si vous êtes dans l’urgence.

Les dernières étapes

Les toutes dernières étapes consistent à :

  • Établir les dossiers d’assurance entreprise en prévision des risques
  • Embaucher un expert-comptable dont l’assistance vous sera essentielle
  • S’inscrire à un centre de gestion agréé

Les trois dernières marches ne doivent pas être prises à la légère. Depuis que je suis dans le monde des affaires, j’ai plus d’une fois vu les conséquences d’une négligence des entrepreneurs à ces niveaux.

Ces formalités représentent des remparts de sécurité indispensables, surtout si vous êtes un jeune entrepreneur qui ne maitrise pas encore entièrement son sujet. Et comme je le dis toujours : il reste préférable d’admettre les risques plutôt que de les ignorer et de s’entêter.

celine

One Comment

  1. Il est vrai que les jeunes entrepreneurs ne débutent pas toujours comme ils le devraient. Depuis quelques années, j’ai constaté dans mon métier que de plus en plus de sociétés que je qualifie « d’expérimentales » déclarent faillite pour une simple question de négligence au départ. Trop confiants sans doute…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *