business2
1

Apport en capital : ce qu’il faut savoir

Créer une entreprise nécessite de mettre au point un capital social. Financer une création d’entreprise peut ainsi se faire de différentes manières, dont l’apport en capital. Je vous propose aujourd’hui de nous concentrer spécialement sur l’apport en capital qui est généralement indispensable pour la constitution du capital social de l’entreprise. Il est en effet toujours intéressant de prendre connaissances de toutes les informations nécessaires pour la création d’entreprise afin de savoir ce qu’il faut faire pour réaliser convenablement toutes les démarches.

Qu’est-ce qu’un apport en capital ?

               Je tiens tout d’abord à préciser qu’un apport en capital n’est pas indispensable pour une entreprise individuelle, ou quand le statut d’auto entrepreneur est adopté par l’entrepreneur, les deux cas nécessitant généralement un financement moins important que pour les grosses sociétés.

               En effet, pour les plus grosses sociétés, l’apport en capital nécessite des sommes importantes, ce qui conduit à la qualification de levée de fonds. Cette dernière comprend en outre une notion de capital risque que ce soit avec le capital d’amorçage qui n’est autre que le capital apporté avant le début de l’activité d’entreprise et le capital de création correspondant aux sommes nécessaires au démarrage de l’entreprise.

Trois formes d’apport en capital

               L’apport en capital peut se faire de trois manières différentes : l’apport en numéraire, l’apport en nature ainsi que l’apport en industrie. L’apport en numéraire constitue un apport sous forme de somme d’argent faite par un actionnaire ou un associé et qui est directement intégré au capital social.

               L’apport en nature représente un apport en bien matériel, généralement nécessaire pour la constitution du siège social. Il peut s’agir de bien divers comme des biens matériels, des biens mobiliers, des biens immobiliers, mais aussi un portefeuille clientèle par exemple.

               L’apport en industrie est quant à lui un apport de compétences ou de connaissances techniques spéciales, nécessaires au bon fonctionnement de la société. Il peut ainsi s’agir d’un travail effectué au sein de la société seulement.

celine

One Comment

  1. Si je comprends bien, il n’est pas toujours nécessaire d’apporter un capital en argent pour devenir un actionnaire dans une société ? Je peux proposer mes compétences et mes connaissances comme contribution à la création, ou cela dépend de l’entente passée entre les associés ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *